Quelle est la différence entre un radiateur à inertie sèche et fluide ?

Lionel Richard

Chauffage et climatisation
différence entre un radiateur à inertie sèche et fluide

Après le chauffage à gaz, c’est le chauffage à l’électricité qui est aujourd’hui le plus répandu. En dehors de son inconfort, un radiateur électrique est potentiellement très énergivore. Pour pallier ces problèmes, il y a aujourd’hui les radiateurs à inertie. Bien plus pensé, selon vos préférences, vous avez le choix entre un radiateur à inertie sèche et fluide.

Les choses à savoir sur les radiateurs à inertie

Contrairement à un radiateur électrique classique, un radiateur à inertie fonctionne par rayonnement. À cet effet, il est en mesure de diffuser la chaleur de manière progressive. En plus de fournir une chaleur plus homogène, l’autre particularité d’un radiateur à inertie, c’est qu’il est équipé d’un cœur de chauffe. Pouvant être solide (en métal ou en matériau réfractaire) ou liquide, ce dispositif permet au radiateur de continuer de produire de la chaleur même s’il est éteint. En somme donc, grâce à ce procédé, on peut faire une économie d’énergie, car pour 1 kWh dépensé, le radiateur restitue 1 kWh sous forme de chaleur.

A lire :   Pourquoi utiliser la bûche densifiée ?

Quels sont les différents types de radiateurs à inertie à connaitre ?

Dans le commerce, il existe actuellement deux principaux types de radiateurs à inertie. Tout d’abord,  il y a le radiateur à inertie sèche. Sa plus grande particularité, c’est que son cœur de chauffe est solide. En effet, il peut être composé de métal (fonte ou aluminium) ou de matériau réfractaire comme la roche volcanique, la céramique, la brique et le marbre. Généralement, si vous cherchez un radiateur à inertie sèche performant, mieux vaut miser sur un appareil qui se dote d’un cœur de chauffe en matériau réfractaire.

En ce qui concerne le radiateur à inertie fluide, il est essentiellement composé de liquide caloporteur. Pouvant s’agir d’eau glycolée ou d’huile minérale ou végétale, une fois plongé dans une résistance électrique, ce liquide peut alors proposer de l’inertie thermique.

Lequel choisir : un radiateur à inertie sèche ou fluide ?

Bien que ces deux types de radiateurs soient plus performants que les convecteurs et radiateurs radiants, le radiateur à inertie sèche reste plus intéressant. Malgré le fait que son coût d’acquisition puisse être onéreux, cela reste un investissement plus rentable, car il peut apporter plus de rendement et de confort thermique qu’un radiateur à inertie fluide.

A lire :   5 bonnes raisons d’opter pour une pompe à chaleur

 

Laisser un commentaire