4 étapes pour isoler votre extérieur grâce au Sarking

Lionel Richard

Isolation
isoler votre extérieur grâce au Sarking

Bien isoler l’extérieur d’un logement peut réduire considérablement les déperditions de chaleur. Outre une bien meilleure performance thermique, cela augmente également le confort acoustique. D’ailleurs, le sarking est l’une des méthodes les moins chères pour effectuer l’isolation thermique de l’extérieur d’une habitation. En plus d’être abordable, l’installation de sarking est relativement simple. En effet, elle peut s’effectuer en 4 étapes.

Les choses à savoir sur le sarking

Techniquement, le sarking est un procédé qui vise à isoler la toiture d’une maison depuis l’extérieur. Et c’est justement pour cela qu’il est également connu comme Isolation Thermique du Toit par l’Extérieur ou ITTE. Étant adaptée aux toits inclinés, en optant pour cette méthode, on peut diminuer à plus de 30% le taux de déperdition de la chaleur vers le toit. Par ailleurs, ce type d’isolation est moins onéreux. En effet, pour effectuer l’installation, il faut tout simplement utiliser des fibres de bois ainsi qu’un frein vapeur et un parapluie.

A lire :   Pourquoi opter pour les panneaux d’isolation rigides ?

Quels sont les avantages et inconvénients du Sarking ?

Recourir au Sarking peut refermer de nombreux avantages. Tout d’abord, l’installation ne nécessite pas l’engagement d’importants travaux. En outre, c’est également une isolation durable qui peut tenir de nombreuses années. Enfin, ce qui est très avantageux avec le sarking, c’est qu’en plus des fibres de bois, on peut également utiliser d’autres types de matières isolantes comme les ouates, la laine de coco, la mousse de polyuréthane, la laine de verre et la laine de roche.

Les 4 étapes à suivre pour isoler votre extérieur avec le sarking

Pour isoler votre toit avec le sarking, il faut tout simplement suivre 4 étapes très simples. Tout d’abord, préparer la charpente de votre toit et procéder aux poses des chevrons et du platelage. Ensuite, vous pouvez dérouler le frein vapeur. Afin de le maintenir sur le platelage jusqu’à la fin des travaux, vous pouvez le fixer avec du scotch à double face. Après cette étape, il faut procéder à la pose des panneaux isolants. Il convient de préciser que la technique peut varier en fonction du type d’isolant (souple ou rigide). Avant d’effectuer la pose du parapluie et la fixation des contrelattes, il est important de poser du lambris sur le débord de la toiture. Enfin, n’oubliez pas de faire quelques vérifications surtout au niveau des jointures.

A lire :   Comment choisir une isolation pour vos combles aménageables ?

 

Laisser un commentaire